About prothese-de-hanche

César MUSSO fondateur de l'agence de communication médicale & Santé Thémis Medica. Thémis Medica accompagne les professionnels de santé dans le développement de leur communication : création ou mise à jour de site Internet, Référencement naturel (SEO), Stratégie digitale, réseaux sociaux...

arthroplastie de la hanche ou du genou

L’arthroplastie de la hanche ou du genou diminue-t-elle les chances de terminer un ultra-trail ?

Un article récent (Orthopaedics & Traumatology : Surgery & research 2020.10.029) montre les possibilités de reprise sportive après arthroplasties (prothèses) de genou ou hanche, notamment dans une épreuve hyper sélective comme l’Ultra-trail du Mont Blanc. Avec toutefois un bémol : pas de recul sur les résultats à moyen et long terme et notamment l’usure des prothèses dans ces situations d’utilisation extrèmes.

L’arthroplastie de la hanche ou du genou diminue-t-elle les chances de terminer un ultra-trail ?
Étude parmi les participants à l’Ultra-Trail du Mont Blanc® :

Michaël Rochoy, Julien Six, Jonathan Favre, Nicolas Lagrange, Jean-Marc Lefebvre, Jean-Charles Rollier, Julien Girard
 

Introduction

Le nombre de patients avec prothèse de la hanche (PTH), resurfaçage de hanche (RH) ou prothèse du genou (PTG) augmente. Certains souhaitent pratiquer un sport, y compris à fort impact tel que l’ultra-trail. La proportion d’abandons est-elle plus élevée chez les coureurs après PTH, RH ou PTG ? Quels sont les symptômes de ces patients ?

Hypothèse

Les PTH, RH ou PTG sont associées à un taux d’abandon plus élevé lors d’un ultra-trail.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude épidémiologique rétrospective monocentrique. Un questionnaire traduit en français, anglais et espagnol a été envoyé à tous les coureurs inscrits à une ou plusieurs des 5 courses des éditions 2015 à 2017 de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc® (UTMB®). Il n’y avait pas de critères d’exclusion. Le taux d’abandon des patients qui ont répondu au questionnaire a été calculé parmi les coureurs avec et sans PTH, RH ou PTG. Les symptômes spécifiques liés à ces arthroplasties ont été identifiés avant, pendant et après la course.

Résultats

Parmi les 24 855 participants ayant couru au moins une des 3 éditions, 2469 ont répondu. Certains ont couru plusieurs courses : ces 2469 coureurs étaient sur 3171 lignes de départ et 2548 lignes d’arrivée (taux d’abandon de 19,6 %). Parmi ces 2469 coureurs, 18 avaient une PTH, un RH et/ou une PTG et se trouvaient sur 27 lignes de départ et 17 lignes d’arrivée (taux d’abandon de 37 %). La course a été terminée par 3 des 6 coureurs avec PTH, par les 8 coureurs ayant eu un resurfaçage de la hanche (RH) et par 3 des 4 coureurs avec une PTG. Parmi les coureurs avec PTH, une pubalgie ou une douleur à l’aine a été décrite par l’un d’entre eux avant la course, 3 pendant la course et 2 après la course. Parmi les coureurs avec RH, la pygalgie ou la douleur à l’aine a été décrite par 2 d’entre eux pendant la course. Quant aux coureurs avec PTG, il n’y avait pas de symptôme spécifique. Aucun coureur répondant n’avait de prothèse de genou unicompartimentale.

Discussion

La pratique d’ultra-trail est possible après une arthroplastie de la hanche ou du genou. Les 8 coureurs avec RH ont tous terminé la course. Il convient de rester prudent quant à la survie à long terme des arthroplasties avec la pratique de telles disciplines sportives à fort impact.

chirurgie de la prothèse totale de hanche à Nice

Voie antérieure pas si mini invasive que ça…

Contrairement à beaucoup d’affirmations et de préjugés, la voie antérieure n’est pas si mini invasive que ça et altère les muscles comme en témoigne la récente étude ci dessous 

Les bénéfices fonctionnels et cliniques de l’arthroplastie totale de hanche (ATH) par voie mini-invasive sont connus, mais la littérature met en évidence une altération des paramètres de marche et posturaux versus la population générale, notamment pour la voie mini-invasive antérieure qui dégrade davantage les paramètres posturaux que la voie postérieure.
Une étude électromyographique de surface (EMGs) des muscles de la hanche pouvant être touchés par la chirurgie a été menée sur onze patients ayant eu une PTH par voie antérieure comparés à 11 sujets asymptomatiques (appariés selon âge, sexe et poids-taille).
L’activité EMGs des abducteurs de hanche, principaux stabilisateurs de bassin, sont recrutés de façon plus importante chez les patients opérés par voie antérieure. Ceci est en lien avec une détérioration des paramètres posturaux.
Ce résultat pourrait s’expliquer par une lésion des fuseaux neuromusculaires présents dans les muscles Tenseur du Facia Lata et Sartorius au cours de l’acte chirurgical.
Cette étude préliminaire sera complétée avec des données permettant de comparer ensembles les 3 voies d’abord mini-invasives les plus utilisées (antérieure, antéro-latérale et postérieure) en suivant le même protocole.
protheses de la hanche chirurgie

Site spécialisé sur la prothèse de hanche

Toute l’équipe du Dr. Gaël Poirée est heureuse de vous présenter son nouveau site Internet : https://prothese-hanche-nice.fr
Ce site a pour but de vous apporter  toutes les informations sur la prothèse totale de hanche et la chirurgie de la hanche.

Pour toute réclamation ou question sur la prothèse totale de Hanche, n’hésitez pas à contacter le Dr Gaël Poirée: contact@docteurpoiree.com. Pour toute question sur le site Internet, n’hésitez pas à contacter le webmaster du site: webmaster@themis-medica.com